"Paul Magnette est plus dangereux que Bart De Wever", selon Jean-Maurice Dehousse

Publié le 8 Janvier 2013

"Paul Magnette est plus dangereux que Bart De Wever", selon Jean-Maurice Dehousse

Les anciennes figures emblématiques du régionalisme wallon au PS s'en donnent à coeur joie ces derniers jours! Après José Happart, c'est au tour de Jean-Maurice Dehousse de dégainer. Sa cible? Le ministre fédéral Paul Magnette, également socialiste. Il le qualifie même de "plus dangereux que Bart De Wever".

Ne parlez pas à Jean-Maurice Dehouse d'un rapprochement entre Wallons et Bruxellois! Ce dernier a toujours plaidé pour que chacun bâtisse sa propre autonomie tout au long de sa carrière politique. Régionaliste dans l'âme, les déclarations de Paul Magnette dans Le Soir, où il prône la "construction d'une nation wallo-bruxelloise", lui restent en travers de la gorge. Et l'ancien mayeur socialiste de la Cité ardente l'a fait savoir à travers un communiqué. Il tire littéralement à boulets rouges sur l'actuel ministre fédéral des Entreprises publiques.

L'ancien Ministre-président wallon n'hésite pas à poser la question suivante: "A quelle Région le Ministre appartient-il, et laquelle trahit-il ?" Et de poursuivre: "Il est bien possible en effet que, pour Paul Magnette, la "nation wallonne" ne fasse pas partie de son projet politique. Toute son action ministérielle, et d’abord à la S.N.C.B., le laissait déjà penser, fort malheureusement d’ailleurs pour les travailleurs wallons du rail qui perdront leur travail par suite de son aveuglement."

Toujours selon le Liégeois, tenter de rapprocher les deux régions mènerait tout droit au désastre. Et de déclarer, en guise de conclusion: "Le poison que répand M. Magnette est bien plus dangereux – pour Bruxelles – que les attaques frontales de M. De Wever."

Il est cependant peu probable que le coup de sang du socialiste puisse avoir une quelconque influence sur les stratégies du boulevard de l'Empereur.

Si Jean-Maurice Dehousse n'a aujourd'hui quasiment plus aucun poids sur les politiques du PS, ce qui lui permet d'ailleurs de faire une telle sortie, il n'est pas inintéressant de se pencher sur le débat entre les partisants des Régions et ceux des Communautés. Où plutôt, en l'occurrence, de la Fédération Wallonie-Bruxelles. On se remémorre, par exemple, les sorties de Jean-Claude Marcourt sur l'enseignement, suscitant une cascade de réactions de la part des partisans du sacro-saint lien entre la Wallonie et Bruxelles.

Mais l'on peut d'ores et déjà affirmer que le débat "Région vs. Fédération" va revenir sur la table suite aux grands transferts de compéteces du fédéral vers les entités fédérées en 2014.

Rédigé par Gaspard Grosjean

Publié dans #Politique, #Liège, #PS

Commenter cet article