Liège: vers un conseil communal "top chrono"

Publié le 19 Février 2013

Liège: vers un conseil communal "top chrono"

Six partis politiques dont deux "novices" que sont le PTB+ et Vega, des conseillers qui aiment le verbe, un bourgmestre qui veut aller à l’essentiel. Tous les ingrédients sont là pour qu’un nouveau règlement d’ordre intérieur du conseil communal de la Cité ardente soit sur les rails. J'ai eu vent, pour La Meuse, du texte qui fait +/- consensus entre les différents chefs de groupe et qui devrait être voté lors de la prochaine séance du conseil. Va y avoir du changement !

Résultats des discussions entre les six chefs de groupe et le bourgmestre, les dossiers abordés en séance publique seront divisés en deux catégories : les prioritaires et les ordinaires. Ces dossiers prioritaires seront abordés dès le début de la séance avec un temps de parole élargi pour chaque groupe. Concrètement, cela donne ceci : 10 minutes de temps de parole et 3,5 de réplique pour le PS, le MR, Écolo et le cdH 6 minutes de temps de parole et 2 de réplique pour le PTB+ et enfin 4 et 1,5 minutes pour Vega. Ce raisonnement a été effectué sur la base de 4 minutes dédiées au chef de groupe et deux minutes pour trois conseillers maximum.

Quant aux dossiers qualifiés d’ordinaires, voici les répartitions : 4,5 minutes pour les quatre partis traditionnels et 2 pour le PTB+ et Vega.

Autre changement d’importance au sein du conseil communal liégeois : l’apparition des interpellations citoyennes. Elles seront, forcément, traitées en séance publique et ne pourront excéder les 10 minutes. Auxquelles il faudra rajouter deux minutes de réplique. Notons que leur nombre est limité à trois par conseil et qu’elles devront également être jugées recevables. Les interpellations des conseillers, elles, seront balisées de la manière suivante : 4 par groupe maximum et une par conseiller. Le timing sera de cinq minutes pour le total de l’interpellation, décomposée de la manière suivante : 2 minutes pour le conseiller, une pour le collège et une de réplique.

Notons que le secrétaire communal doit encore s'atteler à rédiger un texte juridiquement irréprochable avec tous ces éléments.

Mais, in fine, qu'en pensent les différents chefs de groupe qui ont été au coeur de ces négociations?

- Jean-Claude Marcourt (PS): "Tous les principes relatifs à la bonne tenue d'un conseil sont sur la table. Le tout est basé sur un "gentlemen's agreement" entre les partis pour avoir un règlement qui soit tip-top, avec les commissions préalables pour les points techniques et le conseil communal pour les points politiques."

- Christine Defraigne (MR): "Je ne trouve pas que ce règlement cadenasse les débats. Limiter le temps de parole, cela se fait dans toutes les autres assemblées. Pour le MR, je suis satisfaite, notamment parce que nous avons obtenu trois présidences de commissions, dont celle du bourmgestre et celle des requêtes."

- Bénédicte Heindrichs (Ecolo): "Le problème, à Liège, c'est qu'il y a beaucoup de points au conseil, ce qui est normal pour une Ville de 200.000 habitants et un budget d'un demi-milliard d'euros. Mais pas mal de conseillers cumulent. Il n'y a donc que deux possibilités: soit se voir plus souvent, soit on minute à l'extrême.Mais ce minutage permet à chacun d'avoir la garantie de pouvoir s'exprimer."

- Michel de Lamotte (cdH): "Ce projet redonne, à mon sens, de l'importance aux commissions, où l'on discutera techniquement des choses et où l'on pourra s'informer de manière optimale avant les débats purement politiques du conseil."

- Raoul Hedebouw (PTB+): "Nous voterons contre, à l'instar de ce que nous avons fait à Herstal. Mais nous jouerons le jeu dans sa mise en application. Au lieu de vouloir aller vite-vite pour finir à 23.30, voyons-nous une seconde fois si c'est nécessaire! Cadenasser les débats en gardant un oeil en permanence sur le chrono, ce n'est pas bon pour la publicité des débats."

- François Schreuer (Vega): "Nous attendons d'avoir le texte final mais a priori nous nous y retrouvons. On pourrait croire que nous bénéficions de beaucoup de temps, mais nous, nous n'avons pas d'autres représentants ailleurs, comme aux intercommunales par exemple."

Tout le monde devrait donc voter "pour" ce R.O.I., sauf le PTB, par principe, mais qui assure néanmoins qu'il jouera le jeu.

Reste cependant à voir ce qu'en pensera le bourgmestre Willy Demeyer! Car si l'on fait la somme de toutes les prises de paroles diverses mentionnées ci-dessus, cela fait quand même beaucoup et, si les points seront cependant hiérarchisés en fonction de leur importance, pas sûr qu'au final, les débats ne se finissent pas tard, ce qui est contraire à la volonté qu'a affichée le mayeur jusqu'à présent.

Photo: les prestations de serments au conseil communal de Liège le 3 décembre 2012. (V.D.K.)

Rédigé par Gaspard Grosjean

Publié dans #Politique, #Liège, #PS, #MR, #cdH, #Ecolo, #PTB, #Vega

Commenter cet article