Les proportions de femmes dans les conseils communaux de la région liégeoise: de 20 à 48%

Publié le 22 Février 2013

Les proportions de femmes dans les conseils communaux de la région liégeoise: de 20 à 48%

Mercredi, le Parlement wallon a adopté le principe dit de la "tirette". Comprenez par là l’alternance obligatoire homme-femme sur les listes électorales Cela s'appliquera aux scrutins communal et provincial de 2018. Jusqu'à présent, seules les deux premières places de la liste étaient concercées par cette alternance obligatoire. Et pour plusieurs communes de l'arrondissement de Liège, la "tirette" devrait faire un bien fou pour la représentation de la gente féminine dans les assemblées.

Jusqu’à présent, tous les partis devaient respecter un quota de 50% d’hommes et 50% de femmes pour établir leurs listes électorales et avoir une alternance pour les deux premières places. Mais cela va changer à l'horizon 2018. Toutes les listes électorales devront obligatoirement comporter l’alternance homme-femme (ou femme-homme), du début à la fin de la liste.

Le Parlement wallon a voté cette proposition, déposée à la base par la députée écologiste liégeoise Véronica Cremasco. Cette dernière espère que cette mesure boostera l'élections des femmes.

Dans certaines communes, comme Juprelle ou encore Fléron, on en est à près de 50% de femmes sur l'ensemble des conseillers communaux. Pas mal, donc.

A l'inverse, c'est Visé qui décroche la dernière place en ce qui concerne la représentation féminine au sein de son assemblée. Seuls 20% des conseillers de la Cité de l'Oie sont des femmes.

Découvrez d'ailleurs tous les chiffres dans les 24 commùunes de l'arrondissement de Liège dans le tableau ci-dessous.

Un dossier complet (signé Luc Gochel) sur le sujet se trouve dans La Meuse de ce vendredi 22/2.

Un dossier complet (signé Luc Gochel) sur le sujet se trouve dans La Meuse de ce vendredi 22/2.

Rédigé par Gaspard Grosjean

Publié dans #Liège, #Politique, #Ecolo

Commenter cet article