L'exemple liégeois: juifs et musulmans ensemble pour commémorer la Shoah

Publié le 12 Avril 2013

L'exemple liégeois: juifs et musulmans ensemble pour commémorer la Shoah

Ce que beaucoup rêvent de faire depuis des années, des Liégeois l’ont réalisé. Lundi soir, juifs et musulmans vont en effet se rencontrer amicalement, pour commémorer ensemble la Shoah, comme le révèle un article de mon collègue Geoffrey Wolff paru dans La Meuse. Une initiative louable. Exemplaire, même.

"Les responsables de l’association des musulmans progressistes ont entendu parler de nous et voulaient nous contacter. Hassan Bousetta, que nous connaissions l’un et l’autre, a un peu servi d’intermédiaire, se souvient Guy Wolf, le président du foyer culturel juif de Liège. Et depuis lors, je suis en contact régulier et quasi amical avec les responsables de cette association." Pour sa part, le conseiller communal liégeois, également sénateur, se la joue modeste: "Tout le mérite de l'initiative de commémoration commune revient aux organisations elles-mêmes: les Musulmans progressistes et le Foyer culturel juif. Mon rôle a été celui d'un facilitateur."

Et dernièrement, les musulmans progressistes ont fait un pas de plus en direction du foyer culturel juif: "Ce sont eux qui m’ont demandé s’ils pouvaient assister à notre commémoration, poursuit M. Wolf. Et nous avons accepté. Nous avions déjà commencé à échanger nos points de vue. Nous ne sommes pas d’accord sur tout, évidemment, mais c’est peut-être la première fois que je ressens une réelle volonté de dialogue et de partage." Un exemple incontestable pour la Cité ardente. "Nous avons à Liège la chance de nous connaître et de nous parler souvent malgré les divergences de vue que nous avons sur le conflit israélo-palestinien. Mais je crois que ce conflit ne peut en aucune manière justifier la moindre expression de rejet", détaille le socialiste liégeois.

Lundi soir, juifs et musulmans – dont des représentants de plusieurs mosquées de la région liégeoise – vont donc se retrouver, dans un climat serein, au foyer culturel juif de Liège. Une rencontre sur laquelle devraient prendre exemple les hautes instances israéliennes et palestiniennes…

Et ce genre d'initiative devrait se poursuivre à l'avenir, comme le confirme Hassan Bousetta: " Je participerai par exemple le 27 avril prochain au "1er mai juif progressiste" organisé par l'Union des progressistes juifs de Belgique. Je dialoguerai avec l'historien Frank Caestcker et l'historienne Barbara Dikschen sur le thème "Juifs et Maghrébins en Belgique: des immigrations en miroir?"."

Incontestablement, l'exemple principautaire doit servir de référence.

Photo: Hassan Bousetta, conseiller communal à Liège et sénateur (Crédit:Sophie Kip)

Rédigé par Gaspard Grosjean

Publié dans #Liège, #PS

Commenter cet article

Laurent Arrondeau 29/07/2013 15:26

Le peuple Français ne ce trouve pas être le peuple juif; Et les français en ont marre d'avoir à subir toutes ces commémorations répétitives sur le souvenir de la Shoah. Que les juifs quittent donc la France au plus vite, car ce n'est pas pour rien que ce peuple a acquis un Pays au Moyen Orient!

Gaspard Grosjean 14/04/2013 15:03

Voici les informations pratiques:
ce lundi 15 avril 2013 à 20h précises,
au Foyer, 12 quai Marcellis, à Liège.

rdrissi 12/04/2013 15:41

Initiative à saluer, encourager et promouvoir.
La commémoration est-elle ouverte au public? Si oui, quelqu'un a-t-il des infos à ce sujet?
Merci.