Edito: ArcelorMittal, la motion de la mollesse du conseil...

Publié le 30 Janvier 2013

Edito: ArcelorMittal, la motion de la mollesse du conseil...

Voici l'édito paru dans La Meuse de ce mercredi 30 janvier.

Le conseil communal de Liège n’a surpris personne lundi soir en votant une motion quant à la situation liée à ArcelorMittal. Même si l’effet d’une motion est nul, n’ayons pas peur des mots, c’est un acte symbolique à côté duquel les représentants poli- tiques ne peuvent passer. Il est ainsi de coutume d’exprimer, dans le cas présent, son empathie envers les travailleurs et sa colère envers le méchant capitaliste indien. Chaque groupe politique avait sa petite idée derrière la tête quant aux éléments qui devaient, selon eux, se retrouver dans cette fameuse motion. Mais le bourgmestre, préférant que Liège ne s’exprime que d’une seule et même voix, a demandé aux différents chefs de groupe de se concerter en vue de dégager une position commune. Un échec, puisque le PTB a voté contre, tandis que Vega s’est abstenu.

La motion "relative à la mobilisation du conseil" a donc été votée par les quatre partis traditionnels. Néanmoins, la déception est grande, le texte étant particulièrement creux. Le conseil, ou du moins les partis qui ont voté pour, ne se positionne pas par rapport à ce qu’il souhaite réellement pour les outils sidérurgiques. Certes, il est mentionné que "toutes les solutions doivent être évaluées dans le cadre d’un plan industriel cohérent". De même qu’"ArcelorMittal doit s’acquitter de sa dette sociale et environnementale". Tout est vu et revu. Ces déclarations sont les mêmes qu’il y a 15 mois, lors de l’annonce de la fin de la phase liquide.

Mais nous sommes sauvés grâce à une grande avancée : le conseil demande l’aide du... GRE, organe économique dont on ne sait plus trop à quoi il sert. Bref, à défaut d’avoir un réel impact, on peut au minimum attendre d’une telle motion qu’elle soit beaucoup plus revendicative car là, c’est de la mollesse pure.

Rédigé par Gaspard Grosjean

Publié dans #Politique, #Liège

Commenter cet article